LES SERIES DE LA TELOCHE

NEW YORK POLICE BLUES

titre original : NYPD Blue

 

genre : polcier

 

nombre d'épisodes : 261
12 saisons

durée de l'épisode : 43 minutes

 

date et lieu de naissance de la série : 
le 21 septembre 1993 sur ABC aux Etats-Unis
le 3 juillet 1994 sur Canal Jimmy en France

 télécharger.jpg

l'histoire : la vie quotidienne d'enquêteurs de police du commissariat de la 15e circonscription, situé à Manhattan.

 

LES PERSONNAGES

 

ANDY SIPOWICZ (Dennis Franz, à droite)

nypd-blue-20th-anniversary_featured_photo_gallery.jpg
Né en 1948. à Brooklyn,  il a travaillé dans un magasin de bonbons local quand il était enfant.

Il y est revenu plus tard dans des conditions tristes, lorsqu'un des fils des propriétaires du magasin a organisé un vol qui a conduit à la mort de sa mère.
Ses parents étaient tous deux d'origine polonaise, et avaient des antécédents de cols bleus.
Son père était un alccolique dont l'ivresse fréquente lui a coûté son travail de lecteur de compteur. Il est revenu avec défi pour terminer sa route après la tombée de la nuit, mais a été poignardé dans l'œil par un homme noir qui l'a pris pour un voleur. Il a affirmé que l'homme noir avait essayé de le voler.
Andy a grandi en entendant l'histoire, qui était à la base de son racisme. Cependant, quand il se rend compte que son père mentait, il commence à remettre en question les valeurs avec lesquelles il a été élevé.

Avant de devenir policier, Sipowicz a servi dans l' armée américaine, y compris une tournée de 18 mois au Vietnam, dont il n'a pas beaucoup parlé. C'est pourtant un thème sous-jacent de la série.
Andy a rejoint le NYPD dès sa démobilisation. Alors qu'il était en uniforme, il a servi dans le 25e arrondissement. 

En 1979, Sipowicz a reçu le bouclier d'or de détective de troisième degré et a brièvement travaillé dans la brigade du banditisme avant de passer au 15e la même année. 
Sipowicz porte un revolver à cinq coups Smith & Wesson modèlke 36 de calibre .38 comme arme de poing principale. Cela montre son approche «old school» car la plupart de ses collègues officiers portent des pistolets Glock. Le modèle 36 était à un moment donné une arme de poing approuvée pour les détectives du NYPD jusqu'au passage aux semi-autos en 1994. Les officiers plus âgés étaient autorisés à conserver leurs revolvers s'ils le voulaient.
Souvent représenté avec une cravate et une chemise à manches courtes, cela a inventé le terme «Le Sipowicz» pour décrire une telle tenue.

 

 

Dennis Frantz commence sa carrière en 1978 notamment avec "Furie" de Brian De Palma. Le réalisateur le fera tourner dans d'autres films comme "Pulsions" et "Body Double".

Pendant près d'une quinzaine d'années, on l'a aperçu tantôt sur le petit écran, tantôt sur le grand.
En 1990, on le remarque en chef de la police de l'aéroport de Washington irascible qui donne du fil à retordre à Bruce Willis  dans "58 minutes pour vivre"/
M
ais c'est en 1993 avec la série"NYPD Blue" qu'il obtient la reconnaissance du public 

 

 

GREG MEDAVOY (Gordon Clapp)

NYPD_Blue_Medavoy.jpg
Détective habile, qui a gagné le respect par sa ténacité et son inventivité, il a le don de convaincre les gens de faire des choses, qu'ils étaient initialement réticents à faire  (notamment de se rendre au poste de police pour être interrogé, ou d'avouer un crime). 
A une occasion, il a été félicité pour avoir bluffé un suspect de meurtre, et l'inciter à avouer.  Greg a démontré ses compétences et a obtenu une mention élogieuse, et a été promu Détective Second Grade. Les autres flics, principalement Sipowicz, le traitent parfois avec mépris, en raison de sa tendance à bourdonner sur des sujets obscurs et de son empressement général à être aimé. 

Initialement, il était malheureusement marié à une femme harcelante, qu'il a surpris en train de le tromper. Il a eu une liaison avec Donna Abandando, la réceptionniste d'escouade.  Il a plus tard été attiré par sa collègue Abby Sullivan - qui a révélé qu'elle était lesbienne ,  et que sa partenaire Kathy et elle étaient intéressés pour en faire le père de leur enfant par insémination artificielle . [Greg fut d'accord.

Greg a ensuite été associé à un jeune détective qui avait travaillé à la brigade criminelle. 
Medavoy a également surmonté une chasse aux sorcières du lieutenant Bale, qui l'a renvoyé aux affaires internes et a tenté de ruiner sa carrière, après avoir appris qu'il était employé à temps partiel dans un bar. Il est contraire aux règlements, pour les policiers en congé, de travailler dans des établissements. qui servent de l'alcool. 
Après une audience au cours de laquelle il a été condamné à renoncer à cinq jours de salaire.

Medavoy prend sa retraite pour rejoindre le secteur de l'immobilier. Les compétences interpersonnelles qu'il avait développées en tant que détective lui ont permis de conclure une vente pour sa nouvelle petite amie Bridgid, qu'il avait rencontrée sur une affaire de fraude. Elle l'a invité à venir travailler avec elle. 

Gordon Clapp a une filmographie essentiellement télévisuelle.
Les fans de séries on pu le voir dans "Au delà du réel", "FBI Portés Disparus", "Monk", "Deadwood", "Esprits Criminels'",  "Cold Case", "Chicago Fire".

 

GROS PLAN

 250px-NYPD_Blue_(cast_photo_-_season_11).jpg

Très réaliste dans sa description du travail de la police criminelle, la série est plus axée sur la question « comment faire avouer la personne ? » que sur le « qui a commis le crime ? » .
L'évolution du comportement des policiers face à ce qu'ils voient (et face aux réactions de leurs collègues ou supérieurs) est également un élément important de la série.

Pour des raisons dramaturgiques évidentes (donc pas très réalistes sur ce point), le coupable est généralement trouvé au bout d'une journée d'enquête, peu avant la fin de l'épisode.


New York Police Blues est aussi devenue « l'histoire de la rédemption » d'Andy Sipowicz, seul personnage (excepté Greg Medavoy) présent dans tous les épisodes (et au début flic raciste, violent et alcoolique).

 

Cette série a été marquante dès son lancement, pour sa forme très réaliste dans le travail de la police criminelle. Ce qui immerge encore plus le téléspectateur dans l'action. Les grossièretés, la violence causée par les enquêteurs, la nudité de certaines scènes étaient aussi une grande nouveauté en 1993, surtout sur un canal hertzien. Cette forme paraît moins novatrice aujourd'hui. 

 

La 15e circonscription de New York n'existe pas. 

À noter que la façade du bâtiment utilisée dans la série est celle du commissariat situé au 32 Est 5ème rue, déjà utilisée dans la série Kojak.


Ont été le partenaires de Sipowicz : David Caruso, Rick Schroder, Mark-Paul Gosselaar...
La série, qui n'existe pas en DVD dans son intégralité, a été récompensée de 4 Golden Globes, plus de 78 récompenses et 163 nominations.

 

Une suite, avec comme personnage principal le fils d'Andy Sipowicz, Théo.

annoncée en octobre 2018, ne verra finalement pas le jour.

 

On peut considérer que 24 Heures Chrono ou The Shield ont emprunté la voie tracée par New York Police Blues.

7571d89063944051ed3d4fc414be4616.jpg
 

la réalisation : caméra à l'épaule, style Lelouch.

 

les décors : Avec des extérieurs très new-yorkais, la série a été tournée en studio à Los Angeles.

 

le générique : très vidéo clip, visiblement inspiré de celui de Deux Flics à Miami.

 

le doublage :  Gérard Rinaldi a succédé à Jacques Richard, puis Henri Poirier, pour doubler Dennis Frantz.

 



09/08/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres