LES SERIES DE LA TELOCHE

NAVARRO

genre : policier

 

 

nombre d'épisodes :
109

18 saisons

 

durée de l'épisode : 90 mn

 

date et lieu de naissance de la série :

le 26 octobre 1989 sur TF1.

 

l'histoire : les enquêtes d'un commissaire de police, qui élève seule sa fille, et de ses mulets.

 

LES PERSONNAGES

 

COMMISSAIRE ANTOINE NAVARRO (Roger Hanin)

Navarro est un commissaire affecté dans une division de la police judiciaire du IVème arrondissement de Paris dirigée par le Divisionnaire Waltz.
D'origine pied-noir, c'est un flic désabusé, mais lucide qui sait qu'il vit dans un monde pourri.
Le commissaire est entouré d'une équipe de policiers qu'il appelle affectueusement ses mulets.
Sa femme Rosalie l'a brutalement abandonné dix ans auparavant, le laissant seul avec sa fille Yolande avec laquelle il vit dans un appartement au trentième étage d'une tour du XIIIe arrondissement
.

 

Marié à la productrice Christine Gouze-Rénal, Roger Hanin fut le beau-frère du président François Mitterand.
Il est décédé en 2015.

 

YOLANDE NAVARRO (Emmanuelle Boidron)


La fille de Navarro est très proche de son père. Même si l'absence de sa mère se fait sentir, en particulier au début de la série, en grandissant, Yolande gère plutôt bien la situation.
Devenue majeure, elle commence à s'émanciper et n'hésite pas, parfois, à faire gentiment tourner son père en bourrique.
Après de brillantes études de droit, elle embrasse la carrière d'avocat.

 

On ne connaît à Emmanuelle Boidron qu'une seule incursion au cinéma, dans "La Baule-les pins" (1990).
Yolande, son personnage, a fait l'objet d'un téléfilm "hors série" appelé "Mademoiselle Navarro", qui lève enfin le mystère concernant sa mère.

 

GINOU (Catherine Allégret)


C'est la tenancière du bistrot dans lequel Navarro et ses hommes ont pris l'habitude de venir déjeuner et de s'octroyer une petite pause billard français, dans l'arrière salle.

 

Fille de Simone Signoret et mère de Benjamin Castaldi, Catherine Allégret avait déjà tâté de la télé en incarnant Léone, la standardiste des "Médecins de nuit".

 

COMMISSAIRE DIVISIONNAIRE MAURICE WALTZ (Maurice Vaudaux)

 

Le supérieur de Navarro, ce qui n'empêche pas les deux hommes de s'estimer réciproquement.

 

A noter que Maurice Vaudaux et Catherine Allégret sont mari et femme à la ville.

 

CARLO (Bernard Larmande)

Ce médecin légiste est surnommé "le toubib".
Sans ses investigations, l'équipe de Navarro serait moins efficace pour résoudre ses enquêtes.

 

GROS PLAN

En 1988, le producteur Pierre Grimblat, qui voulait créer un Kojak à la française, embauche le romancier Tito Topin pour rédiger la bible d'une nouvelle collection policière :  Le système Navarro, qui s'intitulera Navarro par la suite.

Topin, après avoir fait appel à des scénaristes pour lui fournir des intrigues, se charge de l'adaptation et des dialogues.

La série se veut l'équivalent des feuilletons américains : même efficacité, même construction dramatique qui présente des actions parallèles (l'enquête, l'organisation du commissariat, la vie privée des personnages), même dosage de l'action, du drame et de l'humour, mêmes personnages typés …

Navarro s'affirme rapidement comme la plus populaire des séries policières françaises et servira de modèle pour toutes les productions du genre ultérieures.

 

Au cours de ses dix-huit années de service, Navarro a fait équipe avec pas loin d'une dizaine de mulets différents, de Jean-Claude Caron (Inspecteur Borelli) à Daniel Rialet (Inspecteur Blomet), en passant par Filip Nikolic (Inspecteur Boldec) ou Jacques Martial (Bain-Marie), sans oublier la touche de charme avec l'inspecteur Maudiard, sous les traits de Marie Fugain (photo).

Comme toute série à succès qui se respecte, ont été invités à participer à un épisode de Navarro : Bénédicte Delmas, Gilbert Bécaud, Dany Boon, Nicole Calfan, Michel Creton, Claude Jade, Agnès Jaoui, Michèle Laroque, Viktor Lazlo, Corinne Marchand, Olivier Martinez, Mike Marshall, Ludivine Sagnier, Christian Vadim, Tomer Sisley, Georges Moustaki...

 

L'une des erreurs de la série est que Navarro met en examen des suspects, alors que c'est une prérogative exclusive du juge d'instruction.

 

Le dernier épisode de Navarro est diffusé le 19 avril 2007.
Brigade Navarro le remplace, avec Viktor Lazlo, Nathalie Vincent, Filip Nikolic et Anthony Dupray.
Spin-off de son illustre prédécesseur, on y voyait Navarro promu au rang de Commissaire Divisionnaire.
Après une première et timide saison de deux épisodes, six autres furent diffusés et la série s'arrêta définitivement.

 

Le chanson du générique de fin Navarro Blues est interprété par Zabu.
Suite à un différent avec le chanteur et la maison de production de la série, la chanson est interprétée jusqu'à la fin de la série par Herbert Léonard.



La série a reçu le Sept d'or de la meilleure série en 1991 et Roger Hanin celui de meilleur comédien en 1990 et 1997.

 

la réalisation : un savant dosage d'action, du drame et de l'humour. Mais la psychologie des personnages, notamment celle des mulets est fouillée.

 

les décors : Le café de Ginou et le commissariat sont en studio.
Le logement de Navarro est situé dans la Tour Athènes du quartier Italie 13 de Paris.
L'entrée du commissariat est la porte sud-ouest de l'hôpital Saint-Louis, située dans le 10e arrondissement de Paris.

le générique : il fut temps d'en changer puisque la première version montrait encore Yolande comme une gamine, alors que celle-ci était devenue une ravissante jeune fille.
La musique quant à elle, est culte.

 



01/09/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres