LES SERIES DE LA TELOCHE

DES AGENTS TRES SPECIAUX

titre original : The Man from UNCLE

 

genre : espionnage

 

nombre d'épisodes : 105
dont 29 en noir et blanc

5 saisons

 

durée de l'épisode : 49 min.

 

date et lieu de naissance de la série :

le 22 septembre 1964 sur NBC aux Etats-Unis

le 14 janvier 1967 sur la deuxième chaîne de l'ORTF en France

 

l'histoire : les aventures de deux espions, l'un amércain, l'autre russe, luttant contre une organisation criminelle internationale, puritaine et démocratique 

 rszl1grtsk2h207nq7oynkf_jpg_175_north_655x497_transparent.jpg

LES PERSONNAGES

Napoleon SOLO (Robert VAUGHN)

Il possède un charme, une sophistication, une efficacité et une faiblesse pour les belles femmes comparables à ceux de James Bond .
Mais Solo est considérablement moins intense et aussi moins brutal , et il possède une aisance décontractée.

Solo apparaît comme le plus accessible et le plus simple des deux hommes

 

Robert Vaughn avait été un des "7 mercenaires", avant de devenir une star grâce au petit écran, malgré plus de 70 films, comme "La Tour infernale" ou "Superman 3" 
On le voit ainsi dans des épisodes de "Zorro", "Columbo", "Hawaï police d'état"," La Croisière s’amuse",  "Agence tous risques", "Rick Hunter", "Walker Texas ranger"...
Robert meut d'une leucémie en 2016.

 

des-agents-tres-speciaux-ba.jpg
 

Illya KURYAKIN (David McCALLUM)

L'opposé polaire de Solo, il est réservé, intellectuel et intense.
Bien peu de choses ont été révélées sur son passé ou celui de son partenaire, 

"L’Homme Invisible" est certainement la série la plus connue de David McCallum, après celle-ci.
Après une carrière cinématographique et télévisuelle ininterrompue, on peut retrouver l'acteur dans la série "NCIS : enquêtes spéciales".

 

e41b3fd9afe874cefe234ec559bc277f.jpgAlexander WAVERLY  (Leo G.CARROL)

 

Il est l'un des cinq chefs régionaux en charge de l'organisation multinationale, bien que sa position semble être celle de primus inter pares , c'est-à-dire le premier parmi ses pairs.

Leo G. Carroll est né en Angleterre, d'une famille catholique d'origine irlandaise.
Il débute au théâtre en 1912. Son père est militaire, mais Leo, blessé durant la Première Guerre Mondiale, ne suit pas la voie paternelle et retourne vers la scène. Il joue dans de nombreuses pièces à Londres, puis à Broadway et enfin à Hollywood en 1933.
Suivent plusieurs films, dans lesquels ses personnages de prédilection sont souvent des médecins ou des serviteurs. Il fait une apparition remarquée dans "Les Hauts de Hulevent" (1939). La renommée de Leo  vient surtout de sa participation à six films d'Alfred Hitchcock.
Il meurt en 1972 d’une pneumonie aggravée par un cancer, quelques jours avant son 86 anniversaire.

 

GROS PLAN

Bien qu'à l'origine personnage mineur de la série, illya Kuryakin est devenu un personnage indispensable, confirmant son importance au côté de Napoleon Solo.
La capacité de McCallum à conférer à l'agent secret soviétique un côté énigmatique lui a valu d'innombrables fans de sexe féminin. Les journaux de l'époque rapportent de véritables hystéries à son égard, le qualifiant de « Beatles blond » ou de « cinquième Beatles.
La MGM rapporte que McCallum, lorsqu'il incarnait Kuryakine, a reçu plus de courrier de fans que n'importe quel autre acteur de l'histoire de la maison de production.

 hqdefault.jpg
Il existe un spin-off, Annie, agent très spécial en 1966, et une suite, le temps d'un téléfilm en 1983.

 

Une adaptation en comics fut proposée par Gold Key Comics pendant 22 numéros.

 

Sortie en France de l'intégrale de la première saison (en noir et blanc) chez Warner Home Vidéo le 9 septembre 2015, avec la version française et la version originale sous-titrée, ainsi que les épisodes inédits en France en version originale sous-titrée. 

 

Guy Ritchie a adapté la série au cinéma en 2015 sous le titre Agents très spéciaux : Code UNCLE, avec Henry Cavill et Armie Hammer dans les rôles principaux.

j9qSdKzbzMlVuQTzKWtTlADYQweQsnc3KcUnkHlD9V_DQ-fnndmonaRWFw-wnYbui6nbYI4JVXsowtHLnpvpftAqubM-dhVY111FIYxiX5Y.jpg
la réalisation :
accuse le poids des années.


les décors : intérieurs aseptisés, en studio.

 

le générique : tout à fait dans le style de l'époque.

 

le doublage : bon.

 

 



16/04/2020
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres